Rapport annuel 2016

1. Téléfilms et séries

En Suisse romande, des séries télévisées sont coproduites depuis quelques années déjà avec des entreprises de production indépendantes. C’est maintenant au tour de la Suisse alémanique et du Tessin de s’y mettre. Le Fonds de production télévisuelle (FPT) accorde un soutien au développement de scénarios et de projets de séries, et la première grande série de la télévision suisse alémanique SRF, dénommée « Wilder », sera réalisée en 2017 en coproduction avec une entreprise de production indépendante.

Il apparaît que des séries et des films de télévision sont aujourd’hui réalisés avec des producteurs indépendants dans les trois régions linguistiques du pays, c’est du reste la raison pour laquelle on observe une diversité réjouissante dans ce domaine. Le film en deux parties « Gothard », d’Urs Egger (produit par Zodiac Pictures), en est un exemple très connu. En Suisse romande a débuté à l’automne 2016 la production de la collection « Ondes de Choc », constituée de quatre films de télévision de 52 minutes : « Sans Merci » de Lionel Baier, « La Vallée » de Jean-Stéphane Bron, « Orphelin » d’Ursula Meier et « Le dernier voyage » de Frédéric Mermoud (tous produits par Bande à Part Films).

Au vu de cette diversité dans la réalisation de formats de fiction, le FPT a pris la décision aussi dans la Suisse allemand de ne plus accorder automatiquement un montant de CHF 200’000 à la réalisation d’un film de fiction à partir de 2017 mais – comme il l’a déjà fait dans le passé – de soumettre les projets à une procédure de sélection et de décider ainsi d’accorder ou non une aide et, dans l’affirmative, de quel montant. Dans tous les cas il y a une limite de CHF 300'000 pour un film unitaire.

Soucieux de rester dans la ligne de son règlement tout en faisant preuve d'ouverture sur des situations complexes (notamment en Suisse Romande et au Tessin), le TPF a décidé de se montrer à l'avenir plus exigeant sur les exceptions faites au principe de distribuer les rôles dans des œuvres de fiction TV à des acteurs suisses ou domiciliés en Suisse. Des exceptions resteront néanmoins possibles, mais des explications des producteurs et réalisateurs convaincantes devront être fournies.

2. Octroi des aides financières

En 2016, le FPT a reçu 57 demandes de soutien, dont 42 ont pu être acceptées. Par rapport aux années précédentes, les chiffres sont les suivants :

  • 2016: 57 demandes, 15 réponses négatives
  • 2015: 47 demandes, 13 réponses négatives
  • 2014: 58 demandes, 14 réponses négatives
  • 2013: 40 demandes, 6 réponses négatives
  • 2012: 37 demandes, 9 réponses négatives
  • 2011: 32 demandes, 4 réponses négatives
2016 aura donc été, comme 2014, une année record. Il apparaît aussi et surtout que les unités d’entreprise de la SSR ont déployé une forte activité et ont réalisé de nombreux projets en collaboration avec la branche cinématographique suisse indépendante. Le FPT se félicite de cette évolution et il s’est lui-même engagé financièrement en 2016 pour un montant global de CHF 2’793’000.

Les contributions se répartissent de la manière suivante :
CH alémanique Fiction, 4 réalisations CHF 750'000
Fiction, 7 développements scénarios + projets CHF 248'000
Série web, 1 réalisation CHF 30'000
Documentaires, 5 réalisations CHF 210'000
Total (44,5 %) CHF 1'238'000
CH romande
Fiction, 3 réalisations CHF 675'000
Fiction, 5 développements de scénarios CHF 85'000
Documentaires, 12 réalisations CHF 315'000
Total (38,5 %) CHF 1'075'000
Tessin
Fiction, 1 réalisation CHF 250'000
Fiction, 1 développement de scénario CHF 30'000
Film d’animation, 1 réalisation CHF 50'000
Série web, 1 réalisation CHF 30'000
Documentaires, 3 réalisationsn CHF 120'000
Total (17 %) CHF 480'000
Total CHF 2'793'000


Face à ces engagements financiers, les contributions de l’organe responsables sont les suivantes :
Fondation culturelle pour l’audiovisuel (Swissperform) CHF 1'800'000
Fondation culturelle de Suissimage CHF 600'000
Société Suisse des Auteurs CHF 100'000
Total CHF 2'500'000


En 2015, le FPT avait déboursé moins que les moyens à disposition. En 2016, il s’est engagé financièrement pour CHF 293’000 de plus que les montants mis à sa disposition par les sociétés de gestion.

3. Récapitulation des prêts accordés

Titre du film Production Catégorie Contr. CHF
Aber subito! Reck Filmproduktion GmbH Dok D 50'000
Walter Pfeiffer - Chasing Beauty Schumacher & Frey GmbH Dok D 45'000
Gottes fröhlicher Partisan C-Films AG Dok D 50'000
Wege zur Bildung Evar Film GmbH (Yusuf Yesilöz) Dok D 30'000
Der Gletscher-Nomade GoldenEgg Production Sàrl Dok D 35'000
Grand et Petit Intermezzo Films SA Dok F 25'000
Où sont les hommes? Climage audiovisuel Dok F 25'000
Sapinhaut - une bouffée d'air folk PCT Cinéma Télévision Dok F 25'000
Blood for sale Point Prod SA Dok F 30'000
Karoujka - de Genève à Petrograd Elefant Films Sàrl Dok F 25'000
American Colony: Le Syndrome CAB Productions SA Dok F 30'000
Delamuraz CAB Productions SA Dok F 15'000
La ruée vers le potager Point Prod SA Dok F 30'000
Greta, comme un gant retourné JMH & FILO Films Sàrl Dok F 30'000
14-18, Une Suissesse au secours des JMH & FILO Films Sàrl Dok F 30'000
Clara Haskil et la jalousie des dieux Louise Productions Vevey Sàrl Dok F 30'000
Viagra Zebra Lausanna Sàrl Dok F 20'000
CHoisir Imago Film SA Dok TI 40'000
Non ho l'età Amka Films Productions SA Dok TI 50'000
Looking for Sunshine Paranoiko Pictures (Niccolò Castelli) Dok TI 30'000
Im Nirgendwo (AT: Charlotte) Turnus Film AG Spiel D 200'000
Die Einzigen Tilt Production GmbH Spiel D 20'000
Kauffmann Anghel R-Film GmbH Spiel D 50'000
Ana A Film Company GmbH Spiel D 30'000
When will I see you again Cognito Films GmbH Spiel D 20'000
Zwiespalt Plan B Film GmbH Spiel D 230'000
Sans merci (Collection „Ondes de choc“) Bande à Part Films Sàrl Spiel F 175'000
Quartier des banques Point Prod SA Spiel F 300'000
L'Alerte Akka Films Spiel F 15'000
Altitudes Idip Films Sàrl Spiel F 200'000
Failles Vega Production Sàrl, Lausanne Spiel F 15'000
Finding Camille Hugofilm Productions GmbH Spiel TI 280'000
Seitentriebe Langfilm (Bernard Lang AG) Spiel/Serie D 50'000
Wilder (Projektentwicklung) Panimage GmbH Spiel/Serie D 73'000
Wilder (Herstellung) Panimage GmbH Spiel/Serie D 300'000
Frieden Zodiac Pictures Ltd. Spiel/Serie D 25'000
Après coup Bande à Part Films Sàrl Spiel/Serie F 20'000
Carbone Lunica Productions Sàrl Spiel/Serie F 15'000
Trudi Rita Productions Sàrl Spiel/Serie F 20'000
Ralph et les dinosaures Nadasdy Film Sàrl Trick TI 50'000
La stirpe di Orazio Studio Asparagus Web-TV-Serie 30'000
Andrea's Future Food Lab Arthio Productions Web-TV-Serie 30'000
Total 2'793'000

2. Organes

L’assemblée des associés se composait en 2016 des personnes suivantes :

Représentants de la fondation culturelle pour l’audiovisuel :
  • Charlotte Heinimann, Bâle
  • Ruedi Santschi, Zurich
  • Elisabeth Graf, Brugg
  • Thomas Tribolet, Berne
Représentante de la fondation culturelle de Suissimage:
  • Carola Stern, Zurich
Représentants de la Société Suisse des Auteurs:
  • Pierre-André Thiébaud, Martigny
  • Jolanda Herradi, Lausanne,
  • Denis Rabaglia, Martigny

5. Membres des commissions d’experts

La réalisatrice Anka Schmid, membre de la commission d’experts depuis 2012, a démissionné pour la fin 2015 et a été remplacé par la réalisatrice zurichoise Jacqueline Zünd. Les deux autres membres alémaniques de la commission d’experts étaient l’acteur Andrea Zogg et le producteur Hercli Bundi. Hercli Bundi s’est démis de ses fonctions pour la fin 2016 et a été remplacé par Frank Matter, de la société de production bâloise Soap Factory.

La commission d’experts de Suisse romande était composée d’Emmanuelle de Riedmatten (réalisatrice), Frank Semelet (acteur) et Pierre-André Thiébaud (producteur).

6. Questions administratives

En 2016, les charges d’exploitation pour l’expertise des demandes et l’administration du FPT (comptabilité et révision incluses) se sont montées à CHF 133’529.

Bern, mai 2017

Fonds de production télévisuelle s.à.r.l.

Thomas Tribolet, directeur